Dans l'attente d'une amélioration au COSM

J’avais assisté ( malheureusement) à une des activités dans le cadre de la semaine d’action contre le racisme 2019. L’activité s’intitulait « mon pays, mes livres ». En lisant ce titre je pensais que les intervenants étaient les écrivains et c’est une des raisons pour la quelle je suis allé. J’étais une des cinq personnes du public qui ne faisaient pas partie ni des gens de Bibiomonde, ni du service de la cohésion multiculturelle COSM , ni des familles des intervenants. Un des intervenants était un syrien qui avait quitté la Syrie à l’âge de 18, a raconté aux public ce qu’ils entendaient et voyaient dans les médias par rapport à la guerre en Syrie, et parlé d’un des livres d’un écrivain libanais qui avait immigré aux États Unis au début Du XXème siècle, et qui est bien connu à l’Occident grâce à ses livres publiés en anglais, Gibran Khalil Gibran. L’autre intervenant est venu en Suisse quand il était petit et qui avait arrêté de parler en sa langue maternelle suite à son arrivée. Cet intervenant ne savait presque rien par rapport à son pays africain duquel il est venu nous parler, la République du Congo. C’est un horloger et boxeur qui nous a dit ouvertement qu’il ne lit jamais. Le livre qu’il a présenté très brièvement et de manière qui indique clairement qu’il n’a pas lu ce livre, a été donné à lui comme cadeau par l’auteur qui vient de son pays. Il nous a dit une seule chose sur ce livre et c’est qu’il raconte 20 ans de la vie de son auteur. Je crois que ces intervenants-là sont des gens préférés par le service de la cohésion multiculturelle parce qu’ils sont des immigrés qui oublient ou en train d’oublier tout ce que le service de la cohésion multiculturelle considère « les ordures culturelles » qui viennent avec les migrants de leur pays d’origine.

Le lendemain j’ai écrit au département de l’économie et de l’action social DEAS que tels efforts de la part du service de la cohésion multiculturelle COSM nous amèneront à une guerre civile s’il continue de la même façon de fonctionnement. Après quelques semaines, la cheffe du COSM, Mme Céline Maye, m’a répondu en me remerciant pour le message et entrepris d’améliorer le fonctionnement de son service mais elle s'est démissionée sans pouvoir faire l'amélioration prévue.

Rami Ibrahim

#cohésionmultuculturelle

Sign up for news and updates

from Rami Ibrahim

© 2020 RAMI IBRAHIM  

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
0